Dégâts des eaux : Que rembourse l’assurance ?

dégâts des eaux

Faisant partie des incidents relativement courants qui peuvent survenir dans une habitation, le dégât des eaux se présente comme étant l’un des pires cauchemars des propriétaires mais aussi des locataires. Effectivement, peut revenir assez cher, surtout si on prend compte des nombreux dommages que cela puisse entraîner, mais également des problèmes qu’on peut avoir avec le voisinage pour ceux qui habitent en immeuble, faire face à un dégât des eaux est souvent pénible.

Cependant, il est quand même possible d’alléger ses responsabilités dans ce type de sinistre et c’est le fait de se souscrire à une assurance dégât des eaux adéquate, qui peut s’avérer utile puisque cette assurance peut couvrir les dommages qui sont liés au sinistre.

Qu’est-ce que l’assurance dégât des eaux ?

L’assurance dégât des eaux fait partie des garanties obligatoires qui composent l’assurance multirisque habitation. Comme son nom l’indique, elle prend en charge les différents dommages qu’occasionne une action de l’eau, hormis les inondations, sur une maison comme les débordements, les fuites ou aussi les infiltrations etc.

Toutefois, il faut bien noter que tous sinistres liés à l’eau ne sont pas forcément couverts par cette assurance, car cela dépend souvent de la nature du contrat et surtout de l’assureur. Donc, avant de souscrire à un tel ou tel contrat multirisque d’habitation il faut bien veiller à connaitre tous les types d’incidents qui peuvent être couverts.

Les sinistres qui ne sont pas remboursés par l’assurance dégât des eaux

Comme on vient de le préciser, ce ne sont pas tous les dommages occasionnés par l’action de l’eau qui peuvent bénéficier de la couverture de l’assurance dégât des eaux. Eh oui, nombreuses situations peuvent très bien revenir à la charge du sinistré.

Parmi ceux non remboursés, on peut citer ici :

Les dégâts causés par l’humidité

Les dégâts causés par l’assuré

Les dégâts causés par les infiltrations de façades, fenêtres,  terrasses ou aussi toitures

Les dégâts causés par un manque d’entretien des canalisations

Les dégâts causés par un appareil électroménager ou un matériel sanitaire

Les biens remboursés en cas de dégâts des eaux

Si les conditions requises sont remplies, la plupart des biens immobiliers et mobiliers sont couverts par l’assurance dégât des eaux.

Pour donner plus de précisions, on peut citer ici :

L’habitation et sa structure comme les murs, les planchers, les plafonds etc.

Les éléments d’embellissement de l’habitation comme les éléments décoratifs, la peinture

Le mobilier comme les différents meubles ou aussi les appareils et matériels électroménagers

Les vêtements

Il faut noter que dans le cas où il est impossible pour les sinistrés de pouvoir continuer à vivre dans leur logement à cause des dégâts, l’assurance peut également couvrir ce genre de préjudice qu’on peut appeler la privation de jouissance.

Comment procéder suite à un dégât des eaux ?

Dans le cas où le dégât des eaux qui survient est couvert par l’assurance habitation, le sinistré se doit de suivre quelques démarches pour garantir le remboursement des dommages occasionnés.

Pour cela, il faut :

Prévenir rapidement l’assureur

Dès que le sinistre se présente, il est primordial de prévenir son assurance et ce le plus rapidement possible. Dans la plupart des cas, l’assuré devra pouvoir faire cela dans les 5 jours ouvrés après la constatation des dommages.

Établir le dossier pour appuyer le remboursement

Une fois prévenu, l’assureur demandera également des preuves du sinistre qui vont principalement se baser sur des photos et surtout des factures des biens endommagés, qu’ils soient mobiliers ou immobiliers, ce qui implique de ce fait de recourir à des professionnels agréés pour les établir. Par exemple, choisir un plombier agrée assurance comme le réseau TLN peut aider à dresser la liste des biens à rembourser et de dresser des factures validées par l’assurance et ce, de manière sure et sécurisée.

Faire cela est nécessaire car l’assurance envoie souvent un expert dans le logement touché par les dégâts, donc les preuves doivent être robustes.